L’ÉLÉPHANT DE PIERRE ET L’ABÎME DU MARAMOYE

La randonnée d’aujourd’hui est un classique de Point de Chute, et c’est la troisième  fois que nous la parcourons avec toujours autant de plaisir. En effet, on ne peut se  lasser de ce paysage aux sculptures minérales.

Bien que le temps soit gris les chutards sont nombreux au départ sur la petite route forestière à proximité de l’abîme des morts que nous aborderons plus tard. La piste se transforme vite en sentier descendant à travers la garrigue. Les pierres sont humides et le sentier glissant sollicitant notre attention et nous avons faillit passer devant un des nombreux aven sans le voir. Il est pourtant spectaculaire avec son chêne moussu planté au milieu. Nous débouchons alors sur une large piste que nous quittons pour rejoindre l’abîme du Maramoye. Impressionnant ! Aucun garde-fou et des fous il y en a à Point de Chute. D’ailleurs, une corde de spéléologue nous fait supposer qu’une exploration est en cours. Après avoir recompté les chutards (On sait jamais !) nous revenons sur la piste et nous nous étalons pour la pause pique-nique. Comme d’hab, partage d’apéro, vin, douceurs, café et pousse-café…

Accueil

Nous resterons sur la piste, montante, jusqu’à la route pour rejoindre notre parking en coupant les lacets de celle-ci afin d’éviter la marche sur le bitume et même si le sentier est semé d’embûches c’est beaucoup plus agréable. Arrivés aux voitures, nous n’en restons pas là. Un rapide coup d’œil à l’abîme des Morts, et nous nous engageons sur la sente de l’Eléphant. Encore un abîme cette fois protégé par une barrière qui ne dissuade pas certains chutards imprudents, Didier en tête évidemment. Un cairn tellement discret que nous ne le voyons pas au premier abord nous conduit à travers un maquis très dense d’où surgit notre fameux éléphant. Bien entendu, Didier et Bernard ne résistent pas à l’envie de jouer les cornacs, pendant que les filles explorent entre les pattes pour en définir le genre…Bref une parenthèse bien amusante avant de définitivement retrouver nos véhicules à temps pour éviter la pluie.

Association de Randonnées

Merci Alain de nous refaire découvrir cette balade pleine de curiosités géologiques commentées par un invité surprise : Monsieur le professeur José !