J-P Augier - Sculpteur
Mairie de Trets - notre ville
Foch 2000 - Notre traiteur
Rando blog Villelaure - ami randonneur


Gîte la Fourandève, à la découverte des Alpes de Haute Provence
Suivez Nos amis :

Matériel outdoor & aventure

Ils continuent d’exister afin de conserver une trace de nos aventures de point de chutard, de quelques années en arrière:

- Les randos de point de chute 10/11
- Les randos de point de chute 09/10
- Les randos de point de chute 08/09
Nos blogs passés

Quelques randonnées passées

- Année 2013-2014
- Année 2014-2015
- Année 2015-2016

PROVENCE DECOUVERTE
Randonnées

© Association Point de Chute, tous droits réservés I Créé par M Perini I Politique de confidentialité

LA CHARTREUSE DE LA VERNE - 16 novembre 2014

Après de nombreuses incantations, le soleil est enfin revenu ce dimanche sur notre Provence. Si la route est longue, nous sommes récompensés de notre peine par les paysages automnaux et par la petite route qui rallie la Chartreuse de la Verne à travers la belle forêt des Maures.


Au sorti du parking, la vue se dégage sur la majestueuse et imposante chartreuse et c’est déjà un ravissement pour le regard. A l’horizon, on distingue d’un côté la grande bleue, de l’autre les sommets déjà enneigés des Alpes. L’itinéraire est celui proposé par « la Provence vert », la piste de Capelude, le vallon de l’Argentière, pour rejoindre la piste qui longe le lac de la Verne. L’eau est omniprésente sur le parcours, ce qui occasionne quelques glissades avec chutes sur les fesses...

Association de Randonnées

Heureusement nous découvrons une petite plage ensoleillée au bord du lac pour le pique-nique qui se termine par la dégustation des canistrelli d’Aline mais sans le café sauvage et indompté de Laurent. Les jours raccourcissent et il nous faut songer au retour en montée puisque nous sommes descendu toute la matinée. Nous prenons cependant le temps de cueillir bolets et girolles fort nombreux après les grosses pluies de ces derniers temps. D’ailleurs un petit ruisseau qu’il nous faut traverser s’est transformé en torrent et descend en une belle cascade jusqu’au lac.


Après cette belle grimpette à travers la châtaigneraie, nous rejoignons la piste de Capelude avec sa fontaine et nous ramène à la Chartreuse. Comme le soleil est déjà bien bas, nous ne restons que quelques curieux pour visiter cette immense et magnifique bâtisse qui vaut à elle seule le déplacement. Le froid et la nuit sont tombés quand nous reprenons la longue route pour le retour.


Le massif de Maures est une superbe région, pleine de ressources, châtaignes et champignons, et offre la possibilité de nombreuses randonnées que nous n’avons pas encore explorées. Aussi nous y reviendrons certainement avec toujours autant de plaisir.