J-P Augier - Sculpteur
Mairie de Trets - notre ville
Foch 2000 - Notre traiteur
Rando blog Villelaure - ami randonneur


Gîte la Fourandève, à la découverte des Alpes de Haute Provence
Suivez Nos amis :

Matériel outdoor & aventure

Ils continuent d’exister afin de conserver une trace de nos aventures de point de chutard, de quelques années en arrière:

- Les randos de point de chute 10/11
- Les randos de point de chute 09/10
- Les randos de point de chute 08/09
Nos blogs passés

Quelques randonnées passées

- Année 2013-2014
- Année 2014-2015
- Année 2015-2016

PROVENCE DECOUVERTE
Randonnées

© Association Point de Chute, tous droits réservés I Créé par M Perini I Politique de confidentialité

LA COURONNE DE CHARLEMAGNE

Une balade bien atypique nous attend ce dimanche à Cassis. En effet habitués aux couleurs de la Provence, nous allons découvrir, grâce ou à cause de la météo une balade en «50 nuances de gris».


Dès le départ, le rond-point du « pas de la belle-fille », des déchets  alimentaires jonchent le sol et dénaturent le site. La piste empruntée traverse ensuite une zone où des troncs calcinés témoignent du passage d’un incendie. Enfin nous atteignons la crête avec un panorama sur Cassis noyé dans la brume. La falaise du cap Canaille est tronquée par les nuages et nous subissons un petit crachin persistant. Nous arrivons sur le « Baou de la Saoupe » dont la silhouette fantomatique de son antenne est visible de loin malgré la brume. Là, encore, les humains crétins y ont laissé leur déchets puisque le lieu est accessible en voiture. C’est d’ailleurs par cette route que nous redescendons au « pas de la Colle » et suivons la route des crêtes sur quelques mètres avant de suivre une piste jusqu’à la « grotte des Espagnols » (faux monnayeurs catalans selon la légende). Il est alors temps de trouver un espace abrité pour le déjeuner rapidement expédié à cause de la température ambiante et l’humidité.

Nous entamons la descente avec la vue sur La Ciotat de ce côté-ci et en point de mire… le péage de l’autoroute illuminé par un unique rayon de soleil. Au « pont de la Bécasse » nous remontons vers la ruine du « jas du Président », longeons le « tunnel des Janots » matérialisé par les cheminées d’aération et d’étranges constructions voutées en pierres sèches, pour retrouver la piste empruntée à l’aller.


Malgré la grisaille et les traces miscibilité, le tour de la « couronne de Charlemagne » est une belle randonnée qui nous a offert en ce jour brumeux une vision insolite de notre région.


POINT DE CHUTE
Association de Randonnées