Le sentier des vignerons

Difficile de faire démarrer plus de 50 personnes , mais Laurent le meneur y arrive sans s'énerver . Jolis petits chemins inconnus des autochtones pour la plupart ; une vigne bien signalée avec le nom du cépage , du propriétaire et la date de plantation , puis plus aucune autre notée sur ce chemin dit "des vignerons" - où sont-ils donc ?

         

Accueil Association de Randonnées

La balade est tranquille et agréable . Une énorme pierre plate nous sert de table et chacun se range autour pour déjeuner . Certains n'hésitent pas à goûter toutes les tentations qui passent sous leur nez : chouquettes , croquants ,  chocolats , navettes , etc , sans oublier les bouteilles diverses qui circulent …

         

Courage , il faut repartir ; le temps est clément , les arrêts un peu longs , ça bavarde dans les rangs malgré la montée et nous voilà sur le GR 9 avant de retrouver les voitures .

Texte Odile

En effet, en ce beau dimanche d’octobre, nous avons suivi le sentier initié par la cave « Lou Bassaquet » (à consommer avec modération)

Au départ, nous avons après la salle des Colombes, emprunté la voie ferrée pour rejoindre à travers les divers vignobles le canal de Provence que nous avons traversé  et longé jusqu’à une plateforme rocheuse, idéale pour un pique-nique les fesses au sec. C’est l’occasion de souhaiter la bienvenue aux nouveaux chutards en partageant apéritif, douceurs et café, toujours avec la même convivialité.

Nous reprenons notre cheminement en contournant un réservoir pour nous enfoncer dans la forêt et en un aller-retour, visiter le « Castrum ST. Michel » origine de la ville de Trets. Nous retrouvons notre piste qui rejoint le chemin de la carraire St. Michel et le chemin de Cabassude pour bifurquer vers la gauche, et en une montée, seule difficulté de la journée, retrouver le GR9 qui vient de St. Jean du Puy et nous  ramène aux remparts de Trets, la porte St. Jean et son château. Il ne nous reste qu’à rejoindre nos véhicules en passant devant le lavoir.

Une jolie balade, facile, qui permet les échanges sans couper le souffle. Nous avons tout de même parcouru plus de treize kilomètre. En tout cas, une belle initiative de Laurent que cette mise en jambe pour une nouvelle saison de randonnées.

Texte Denise

Pour les passionnés d’histoire, voici un lien, gentiment indiqué par Sylviane, à suivre pour découvrir le Castrum  St Michel de Trets