UN WEEK-END DANS LA VALLÉE DE CHAMPOLÉON

Le plus dur a été de rejoindre Les Borels, d’abord sous la pluie, ensuite sous la neige; faut-il mettre les chaînes ? Comment ça fonctionne ? … Mais nous arrivons sains et saufs à « L’Auberge des Ecrins ». Nous investissons nos chambres respectives et afin d’évacuer le stress, une petite balade dans la neige s’impose en attendant le reste de la troupe que nous retrouvons rapidement

devant un verre. Il est temps de s’attabler devant une assiette pantagruélique de produit du Champsaur : coppa locale, ravioles, tourtons, fromages, salade… pour finir par une part de tarte aux framboises. Bernard sort sa guitare et en avant la musique et les chants! Et au dodo!

Au petit matin, le temps semble clément. Allons chercher nos raquettes auprès de Magali. Un peu de déception face au matériel plutôt vétuste et peu pratique. Mais la balade prévue n’est pas trop difficile aussi nous faisons avec. Après avoir traversé le Drac nous nous dirigeons vers le hameau des Fermonds en empruntant prudemment un gué équipé d’une petite passerelle pour rejoindre le village des Gondouins. Nous longeons le Drac et le traversons par un pont en charpente bois magnifique. La neige s’est mise à tomber, et les ampoules aux pieds s’allument…

Accueil

Mais nous décidons d’emprunter un itinéraire non balisé sur la rive droite du Drac. Quand enfin nous nous décidons à prendre une pause repas la neige tombe drue aussi nous nous réfugions, certains dans une auberge avec feu de bois, d’autres sous l’auvent d’une grange dans le village des Gondouins. Le retour se fera sous la neige, mais par un itinéraire plus facile. Avant de refranchir le pont sur le Drac, petit arrêt téléphone ; c’est le seul endroit où l’on capte ! Vite un bain et un vin chaud avant un moment de détente dans notre petit salon privé pour répéter les chansons de la soirée; Des vocations se révèlent… et s’affirmeront lors de la soirée après un repas encore plus imposant que la veille : soupe et « croziflette« . Nos charmantes hôtesses se joignent même aux chœurs et nous offrent leur petite chanson. Que du bonheur !


Association de Randonnées

Le dimanche matin, oh miracle, du soleil ! Après avoir fait les bagages, nettoyé les chambres, chaussé avec plus ou moins de bonheur les raquettes récalcitrantes, nous voilà repartis pour une balade au soleil. Nous suivons un tracé de randonnée qui se révèlera être une piste de ski  de fond et bien que nous prenons soin de ne pas la détériorer, notre intrusion bien involontaire provoquera le courroux des fondeurs. Aussi nous coupons à travers champs, rencontrons un  chamois malheureusement occis par un chien, et après avoir traversé le Drac, halte pique-nique au soleil. Un passage sur le bitume nous oblige à déchausser puis en suivant toujours notre itinéraire randonnée, celui-ci s’engage à flanc de montagne. Or, avec les risques d’avalanches au maximum, nous préférons emprunter le lit du Drac. Assez insolite de marcher sur l’eau pour une balade en raquettes, mais le paysage est féerique. Nous retrouvons enfin notre sentier, alors que les éclaireurs ont décidé de finalement traverser la rivière à pied. Fourbus, mais heureux, nous devons à regret retrouver nos véhicules pour un retour plus serein que l’aller.

Un bon et beau week-end comme on les aiment : Bonne bouffe, rires, chansons, beaux paysages et soleil. Avec une mention spéciale pour notre hébergement, L’Auberge des Ecrins*, pour l’environnement, l’accueil et le confort…


www.aubergedesecrins.com